Surprenant Nicaragua

Accueil » Infos destinations » Amérique centrale » Nicaragua » Surprenant Nicaragua

L'Isla de Ometepe, dans le lac Nicaragua | iStockphoto.com/Simon Dannhauer

Terre de lacs et de volcans, de selvas tropicales et de plages immenses – tantôt blanches, tantôt grises –, le Nicaragua est une véritable mosaïque et un condensé de paysages, d’histoire et d’émotions. Chaque visage, ici, témoigne d’ancêtres différents : le Nicaragua est un petit kaléidoscope humain. Les voyageurs qui vont au Nicaragua sont souvent frappés par la complexité de ce pays et par la gentillesse de ses habitants.

1- Granada

Granada est en général le point d’orgue de la découverte du Nicaragua. Superbement restaurée et assez petite pour être parcourue à pied, cette ville coloniale possède une riche histoire. Elle exsude une élégance certaine et un charme qui en appelle au romantisme. Très touristique, elle n’en est pas pour autant devenue ville-musée et enchante par son animation constante et sa vie. Voilà un endroit charmant, où il fait bon se promener, dans l’ombre omniprésente du volcan Mombacho, qui se dresse en toile de fond. Au fil de la balade, vous découvrirez de solides maisons coloniales aux toits de tuiles rouges et aux murs peints de chaudes couleurs pastel.

2- Reserva Natural Volcán Mombacho

Une excursion fort intéressante dans les environs de Granada permet d’explorer la Reserva Natural Volcán Mombacho. Le volcan Mombacho est ponctué de quatre cratères, tandis que ses pentes se couvrent de la plus grande forêt humide de montagne du côté Pacifique. Il recèle une incroyable diversité faunique et végétale, notamment des broméliacées et des orchidées, sans oublier, près du sommet, une zone de forêt naine. Des sentiers ont été tracés autour du cratère central, et un chemin secondaire permet d’accéder aux évents qui laissent échapper des fumerolles – le volcan est encore actif. Ne manquez surtout pas le tunnel sur le sentier El Cráter!

3- Isla de Ometepe

En nahuatl, Ome signifie « deux » et Tepe « colline ». Voilà donc une île composée de deux volcans rattachés par un isthme étroit, bien visibles de la majeure partie de la côte occidentale du Lago de Nicaragua. Le rythme de vie semble tout à fait différent sur Ometepe. Dès que vous débarquez, vous sentez palpiter un air différent de celui que respirent les habitants de la terre ferme. Vous pourriez être tenté d’en faire rapidement le tour. Ce serait dommage, car une foule d’activités sont possibles dans l’île, comme la randonnée, l’équitation et la natation. Ometepe possède le statut de Reserva Natural y Patrimonio Cultural de la Nación et de réserve de la biosphère mondiale de l’UNESCO.

4- San Juan del Sur

Si vous cherchez un lieu où faire une pause durant ce trépidant voyage, n’allez pas plus loin : San Juan del Sur est une ville balnéaire parfaite pour cela. Son site s’ouvre sur une large baie arrondie, entourée de collines et de rochers. Principale station balnéaire du Nicaragua, les paquebots de croisière y font escale. Au départ des croisiéristes, la ville reprend une douce torpeur propice à la promenade, aux flâneries sur la plage et à la détente dans les restaurants du bord de mer. Les plages des environs sont superbes. Vous y passerez un après-midi des plus reposants, loin du tumulte de la station balnéaire.

5- Refugio de Vida Silvestre Río Escalante-Chacocente

Cette réserve naturelle protège le plus important vestige de forêt tropicale sèche de la côte Pacifique nicaraguayenne. Elle est aussi l’un des principaux endroits sur la côte Pacifique du pays où les tortues de mer olivâtres viennent pondre leurs œufs au fil de 11 km de plage. Par les nuits sans lune, elles débarquent par milliers, formant des débarquements massifs appelés arribadas, dont chacun dure de deux à quatre jours et regroupe entre 3 000 et 18 000 tortues. Ce phénomène fascinant se répète chaque mois du début juillet jusqu’à la fin décembre. Quelque 50 jours plus tard, l’éclosion est un autre spectacle à ne pas manquer.

6- Paradis du surf

Le Nicaragua est devenu un véritable paradis pour les surfeurs, mais il reste encore des endroits où vous jouirez des vagues sans presque aucune concurrence. Les lieux les plus connus sont situés autour de San Juan del Sur, mais toute la côte Pacifique regorge d’endroits où sont éparpillés de nombreux camps de surf. Toute personne qui n’est pas à l’aise pour surfer sur d’importantes vagues déferlantes et qui ne connaît pas les courants sous-marins serait bien avisée de se contenter d’essayer le bodyboard. D’un genre similaire, mais autrement plus original, vous pourrez vous adonner au « surf » ou à la luge sur les pentes recouvertes de cendres du volcan Cerro Negro.

7- Solentiname

L’Archipiélago de Solentiname comporte 36 îles ancrées tout au sud du Lago de Nicaragua : un vrai havre de paix. Seules quatre îles abritent de véritables communautés : Isla Mancarrón, Isla Mancarroncito, Isla San Fernando et Isla La Venada. Les autres sont plus petites; certaines sont occasionnellement habitées par des pêcheurs, d’autres sont privées ou désertes. Sur ces îles coupées du monde, sans voiture ni beaucoup d’électricité, les activités sont aussi simples que flâner, se promener sur la plage, faire une randonnée dans la jungle, participer à une excursion en bateau, observer les oiseaux ou encore admirer l’art local. Les plages sont un peu rocailleuses, mais l’eau s’avère fort propice à la baignade.

8- Reserva de la Biosfera Bosawás

Couvrant près de 7 500 km2 le long de la frontière avec le Honduras, la réserve de la biosphère de Bosawás relève d’un projet ambitieux qui vise à préserver certaines des plus grandes richesses naturelles de l’Amérique centrale. Elle constitue, avec d’autres zones protégées contiguës, la partie centrale du « biocorridor mésoaméricain », permettant à la grande faune sauvage de circuler librement d’une région à l’autre. Ce réservoir naturel primordial pour l’équilibre écologique du nord du Nicaragua renferme plusieurs écosystèmes, ainsi qu’une flore et une faune d’une grande richesse composées en partie d’espèces endémiques. Tout au fond du couvert végétal vivent aigles harpies, tapirs, jaguars et pumas.

 

Ce texte est tiré de :

Nicaragua

Nicaragua

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF

Ce titre pourrait vous intéresser :

 

 

Publicité

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)