5 phares photogéniques à Terre-Neuve et Saint-Pierre-et-Miquelon

Accueil » Infos destinations » Provinces Atlantiques » Terre-Neuve » 5 phares photogéniques à Terre-Neuve et Saint-Pierre-et-Miquelon

Phare de la Pointe aux Canons. | © Frédérique Sauvée

Façonnées par les embruns de l’océan et la dureté du climat, les côtes de Terre-Neuve-et-Labrador se laissent volontiers apprivoiser en été, lorsque les baleines, les oiseaux marins et les icebergs peuplent les eaux littorales. À 25 km au large de l’île de Terre-Neuve, l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon représente quant à lui un bastion français au cœur des eaux canadiennes. Sa population, d’ascendance basque, bretonne ou normande, tient mordicus à ses traditions et à son appartenance à la métropole. En voici 5 phares des plus photogéniques.

1- Le Cape Bonavista Lighthouse, blanc avec ses rayures verticales rouges

Ce phare restauré et meublé comme dans les années 1870 présente une exposition sur l’histoire des phares et sur la vie quotidienne de leurs gardiens.

Le point de vue sur l’océan et les côtes rocheuses est magnifique, et il est même possible d’apercevoir des baleines et des icebergs en saison.

2- Le Rose Blanche Lighthouse,

l’un des derniers phares construits en granit de la côte atlantique canadienne

Construit en 1871 et restauré en 1999, il s’agit de l’un des tout derniers phares construits en granit dans les provinces de l’Atlantique. Une reconstitution du mobilier de l’époque à l’intérieur du bâtiment permet d’imaginer la vie du gardien de phare avec sa famille au début du XXe siècle.

3- Le Long Point Lighthouse, à Crow Head, au bout de l’île North Twillingate,

d’où rayonnent plusieurs beaux sentiers de randonnée

Construit en 1876, ce phare restauré est l’un des plus photographiés de la côte nord-est de Terre-Neuve. Un petit musée y retrace l’histoire du gardien du phare. Plusieurs beaux sentiers sillonnent le secteur côtier de Crow Head.

4- Le phare de la Pointe aux Canons,

que l’on retrouve sur maintes cartes postales illustrant Saint-Pierre-et-Miquelon

Le phare de la Pointe aux Canons est visible sur de nombreuses cartes postales illustrant Saint-Pierre. Les canons ont été installés à la fin du XVIIe siècle afin de protéger la ville d’une éventuelle menace anglaise, puis remplacés au XIXe siècle.

5- Le Point Amour Lighthouse, sur la côte sud du Labrador,

autour duquel on peut voir plusieurs épaves de navires

Ce phare, le plus haut de l’est du Canada, s’élève à plus de 30 m. Sa construction remonte à 1857, époque à laquelle sa lumière servait à guider les navires provenant de l’autre côté de l’Atlantique. Ses gardiens ont été témoins de nombreux naufrages dont ceux du HMS Lily en 1889 et du HMS Raleigh

en 1922, dont on peut apercevoir l’épave selon les marées. Belles randonnées pédestres à faire dans les environs.

 

Ce texte est tiré de :

Feuilleter un extrait.

Ce titre pourrait vous intéresser :

 

 

Publicité

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)