5 icônes architecturales à ne pas manquer à Lisbonne

Accueil » Infos destinations » Portugal » Lisbonne » 5 icônes architecturales à ne pas manquer à Lisbonne

Lisbonne

Parcourez les inextricables ruelles de Lisbonne, grimpez à l’assaut de ses miradouros, découvrez ses palais et admirez ses nombreuses demeures couvertes d’azulejos, témoins d’une histoire unique et d’un passé glorieux.

La capitale du Portugal recèle de nombreuses perles d’architecture que vous croiserez au fil de vos déambulations.

Découvrez Lisbonne à travres 5 icônes architecturales à ne pas manquer :

 

Estação do Oriente

Lisbonne

Projet du célèbre architecte Santiago Calatrava pour l’Expo ’98, la gare de l’Orient est aujourd’hui une des gares les plus importantes du Portugal.

En fin de journée, il est particulièrement poétique d’admirer ses fines colonnes blanches qui forment un éventail, donnant l’effet d’une palmeraie. La station de métro, au sous-sol, est décorée avec des azulejos d’artistes internationaux et relie ce secteur de Lisbonne au centre-ville.

Torre de Belém

Lisbonne

Bâtie pour défendre l’accès au fleuve et, à l’origine, placée au milieu de celui-ci, cette belle tour de style manuélin fut réalisée entre 1515 et 1521 sur ordre du roi Manuel I.

Sur le plan de l’architecture, il s’agit là d’un mélange de styles associant le mauresque au roman ou au style Renaissance italien. Pour en parachever la décoration, déjà bien riche pour une ancienne prison, l’ensemble fut garni de nombreux motifs de cordages et de blasons sculptés.

Mosteiro dos Jerónimos

Lisbonne

S’il ne fallait visiter qu’un seul lieu à Lisbonne, il s’agirait sans conteste du Mosteiro dos Jerónimos. Sa construction, sur ordre de Dom Manuel I, dura près de 100 ans.

Dom Manuel I et ses successeurs purent, grâce à la découverte de la route des Indes et à son apport en richesses, investir des sommes fabuleuses dans l’édification des bâtiments et engager les meilleurs artisans et architectes de l’époque.

L’ensemble constitue un véritable chef-d’œuvre où l’union entre art manuélin et style Renaissance atteint un degré d’osmose proche de la perfection. Sur place, ne manquez pas de visiter l’Igreja Santa Maria de Belém et le cloître, tous deux ravissants!

Elevador de Santa Justa

Lisbonne

Perpendiculaire à la Rua Augusta, la Rua de Santa Justa mérite également une visite pour son Elevador de Santa Justa. Cet étonnant ascenseur fut construit par l’ingénieur Raul Mesnier du Ponsard et inauguré en 1902, afin de faciliter l’accès au Largo do Carmo et au quartier du Chiado.

Lors de votre ascension, rendez-vous au sommet de la plateforme par l’escalier en colimaçon, d’où vous pourrez bénéficier d’une superbe vue sur la ville, le château, l’Igreja do Car Carmo et, bien sûr, le majestueux Tage.

La cathédrale de Lisbonne (Sé Patriarcal)

Lisbonne

La cathédrale de Lisbonne, édifiée vers 1147 sur ordre d’Afonso Henriques, est un des plus vieux monuments de la capitale. À la suite de plusieurs tremblements de terre (1337, 1344, 1531 et 1755), de nombreuses transformations furent effectuées à l’édifice.

Ainsi, malgré son aspect extérieur demeuré pour l’essentiel de style roman, la Sé s’est vu ajouter de nombreux éléments de styles différents, entre autres gothique (la rosace et le déambulatoire) et baroque (la sacristie).

Ne manquez pas de visiter le cloître roman, construit au XIIIe siècle, où vous pourrez admirer un ensemble de belles rosaces soutenues par d’élégantes colonnes géminées, toutes sculptées de façon différente.

Azulejos

Lisbonne

Les azulejos font partie intégrante du paysage portugais et constituent, par leurs nombreuses représentations historiques et sociales, un véritable livre ouvert sur le passé du Portugal. Ces petits carreaux de céramique, vous en retrouverez partout au Portugal, aussi bien dans les bâtiments historiques remontant au XVe siècle que dans les restaurants, chics ou populaires.

Même si leur origine est sans contredit musulmane, les premiers sont importés d’Espagne; jusqu’au milieu du XVIe siècle, ils proviennent majoritairement de Séville et ne comportent que des motifs géométriques ou végétaux.

Puis, vers 1560, des céramistes venus d’Anvers commencent à créer des azulejos à Lisbonne. Leur utilisation du pinceau, pour décorer ces carreaux, permet les représentations picturales, coïncidant avec un déclin de l’influence musulmane qui ne permettait que les décors non représentatifs.

Étrangement, ce n’est que vers la fin du XVIIe siècle qu’on fabrique des azulejos exclusivement peints en bleu cobalt, choix qui s’impose ensuite très fréquemment, même si en certaines périodes revient la polychromie. Au XIXe siècle, on voit apparaître les azulejos sur les murs extérieurs des édifices, ce qui donne à certains quartiers des villes une allure caractéristique, tant au Portugal qu’au Brésil.

Les azulejos suivent, bien sûr, les grands courants stylistiques : romantisme, Art nouveau, Art déco, abstrait, etc.

 

Ces suggestions vous ont plu? Découvrez-en d’autres avec les ouvrages publiés par Ulysse sur le Portugal.

 

 

Ce texte est un extrait de :

Escale à Lisbonne

Escale à Lisbonne

14,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF
Feuilleter un extrait.

Ce titre pourrait vous intéresser :

Europe - 50 itinéraires de rêve

Europe - 50 itinéraires de rêve

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)