Bangkok la colorée : entre passé et modernité

Accueil » Infos destinations » Asie et Asie Mineure » Bangkok » Bangkok la colorée : entre passé et modernité

Bangkok la colorée : entre passé et modernité

Capitale de la Thaïlande, Bangkok dépayse à coup sûr ceux et celles qui la visitent pour la première fois. De jour comme de nuit, ses quelque 12 millions d'habitants vivent à un rythme effréné et il n'y a guère de lieux dans la ville où le silence règne comme aux temps de l'ancien Siam.

Les temples (wat) sont nombreux à Bangkok: la ville en abrite 400. Partir à la recherche des temples de l'Aube, de Marbre, du Bouddha couché ou du Bouddha doré, demeure une merveilleuse façon de l'explorer. Qu'il soit d'or, de bronze, de pierre ou de bois, Bouddha veille sur les Bangkokiens.

Une simple promenade au cœur de la ville, autour de la Place royale (Sanam Louang), offre aussi des découvertes spectaculaires: le Grand Palais, le Wat Phra Kaeo, le Wat Pho, ou encore le passionnant Musée national.

Des attraits très variés

Bangkok la colorée : entre passé et modernité

L'exploration des différents quartiers de Bangkok permet de découvrir de belles villas comme la Maison de Jim Thompson, cet Américain qui relança la mode de la soie thaïe aux États-Unis, après la Seconde Guerre mondiale. Sa demeure est en fait constituée de six maisons traditionnelles en teck, abritant une très belle collection d'art asiatique.

Visiter les marchés colorés, grouillants d'activités et d'authenticité, de Bangkok s’avère est un grand plaisir en soi. Et sortir d'un marché les mains vides relève presque de l'exploit! Parmi les plus beaux marchés de Bangkok, citons Chatuchak, unimmense marché de quelque 8 500 étals qui attire chaque week-end des milliers de visiteurs; Pak Khlong, marché aux fleurs situé en bordure des canaux où l'on trouve aussi des fruits et légumes; et enfin, Bangrak, autre marché flamboyant, réputé pour ses orchidées.

Enfin, un séjour à Bangkok ne saurait être complet sans une promenade au fil de l'eau. La ville porte fièrement le surnom de " Venise de l'Orient ". Il faut donc se laisser guider le long du fleuve Chao Phraya et dans les khlong (canaux), ou encore visiter le musée des Barges royales afin d'éprouver un peu de cette nostalgie marine!

Une ville facile à visiter

Bangkok la colorée : entre passé et modernité

Bangkok s’est dotée en 1999 d’un confortable réseau de trains légers circulant sur des voies surélevées, que les étrangers appellent BTS (acronyme anglais de ­Bangkok Transit System) ou skytrain. Ce dernier permet même d’entrer en ville directement à partir de l’aéroport. Le métro souterrain de Bangkok, aussi connu sous le nom de MRT (acronyme anglais de Mass Rapid Transit), a quant à lui ouvert ses portes en 2004 et complète avec le BTS une boucle desservant tout le centre de la capitale. Il existe aussi une ligne appelée Airport Rail Limk, qui permet de rejoindre directement l'aéroport international depuis le centre-ville.

Le BTS et le métro, plus coûteux que l’autobus, attirent surtout la classe moyenne et les étrangers. Le coût du trajet est en fonction de la distance parcourue. La climatisation, la propreté (il y est interdit de boire et de manger) et la présence de nombreux gardiens de sécurité en font les moyens de transport les plus confortables, rapides et sûrs pour se déplacer dans la capitale, et ce, malgré l’achalandage important durant les heures de pointe. La signalisation en thaï et en anglais permet aux étrangers de les emprunter aisément.

À Bangkok, plusieurs milliers de taxis circulent à toute heure du jour et de la nuit, et il suffit généralement de quelques minutes pour en voir apparaître un qui soit disponible. Facilement reconnaissables à leurs couleurs jaune et verte ou rouge et bleue, les taxis sont climatisés et généralement confortables.

Les nombreux canaux et rivières parsemant le royaume ont jadis fait du bateau un mode de transport essentiel pour les Thaïlandais. Bangkok se trouve dans une zone marécageuse quadrillée de canaux de navigation. Le développement économique frénétique des dernières décennies a mené à l’assèchement et au remplissage de la plupart des canaux pour faire place aux routes pavées et aux gratte-ciel. Cependant des bateaux-taxis peu coûteux circulent encore dans les eaux polluées des derniers canaux de la capitale, et sur le fleuve Chao Phraya.

Ces suggestions vous ont plu? Découvrez-en d’autres avec nos livres sur la Thaïlande

 

 

Ce texte est un extrait de :

Comprendre la Thaïlande

Comprendre la Thaïlande

12,95$CAD 17,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF
Feuilleter un extrait.

Ce titre pourrait vous intéresser :

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)