Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Accueil » Infos destinations » Amérique centrale » Nicaragua » Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Comme ailleurs en Amérique centrale, ce ne sont pas les possibilités de pratiquer des activités variées en plein air qui manquent au Nicaragua.

L’infrastructure touristique se développant tout juste depuis quelques années, une grande partie du potentiel reste cependant inexploitée.

Tout est tranquillement en train de changer, et il est de plus en plus facile pour les visiteurs de retirer du plaisir des beautés naturelles de ce pays.

Parcs et réserves

Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Les 71 zones qui forment le Sistema Nacional de Áreas Protegidas (réseau national des aires naturelles protégées) couvrent environ 17% de la surface du Nicaragua, soit environ 22 090 km2.

Pour les visiteurs qui s’attarderont sur la côte Pacifique, les contrées sauvages les plus accessibles se trouvent au Parque Nacional Volcán Masaya, au Refugio de Vida Silvestre del Río Escalante Chacocente, à la Reserva Natural Punta La Flor, à la Reserva Natural Volcán Mombacho, au Volcán Cosigüina, au Refugio de Vida Silvestre Los Guatuzos et au Parque Nacional Archipiélago Zapatera.

Pour ceux qui arpentent la côte Caraïbe, il existe de nombreux endroits protégés, comme les Cayos Miskitos au nord et la réserve forestière Wawashan. Il existe également un réseau embryonnaire d’une quarantaine de réserves privées, inspirées par le modèle costaricain.

Attention, aucune expédition prévue dans les zones restées sauvages ne devrait se faire sans l’accompagnement d’un guide. Renseignez-vous auprès des voyagistes spécialisés, dans les hôtels ou dans les bureaux d’information touristique régionaux.

Activités de plein air

Baignade

Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Sur la côte ouest, les plages de sable volcanique gris et noir, battues par les rouleaux du Pacifique, sont fabuleuses. Mais les eaux tumultueuses ne permettent guère de pratiquer la natation en tant que sport en raison des fortes vagues déferlantes et des courants marins qui peuvent être dangereux.

Il s’agit néanmoins de plages très agréables pour quiconque désire «faire trempette», et le martèlement du ressac offre un spectacle fantastique. Vous trouverez des plages accessibles, qui font souvent office de port ou servent à la pêche et où il est facile de se restaurer ou de trouver des toilettes, aussi bien que des plages difficiles d’accès et complètement sauvages.

La côte Atlantique, qui borde la mer des Caraïbes, offre plus de possibilités pour la natation. Loin des centres urbains, où la pollution est définitivement un problème, les eaux claires et turquoise viennent nonchalamment caresser des plages de sable blanc. Les Corn Islands sont à ce titre privilégiées.

Kayak

Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Le Nicaragua recèle d’incroyables possibilités pour les kayakistes aventureux. Le meilleur endroit où faire du kayak est le Lago de Nicaragua, particulièrement la zone des Isletas, très pittoresque avec sa multitude d’îlots boisés. On trouve des kayaks à louer à Granada, mais il convient de noter que des vents violents balaient le lac; ils peuvent s’avérer redoutables au cours de la saison sèche, quoiqu’ils diminuent en avril ou mai.

Le kayak se pratique aussi autour du parc de l’île Juan Venado, sur la côte Pacifique, et sur le Río Istian, dans la partie sud de l’île d’Ometepe. Il n’est pas besoin d’être un kayakiste expérimenté pour descendre le Río San Juan et rejoindre la côte Caraïbe, le paysage devenant de plus en plus sauvage et fascinant au fur et à mesure que l’on progresse sur le fleuve.

Observation des oiseaux

Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Le Nicaragua recèle environ 700 espèces d’oiseaux, qui vivent bien entendu dans les contrées les plus sauvages du pays. Si vous pouvez sortir des sentiers battus, vous devriez assez facilement repérer quelques espèces rares, notamment dans les réserves naturelles (Los Guatusos, Indio-Maíz, Bosawas), à la Laguna de Apoyo et au Volcán Mombacho près de Managua, ou encore dans les environs de la Selva Negra près de Matagalpa.

Parmi celles-ci, citons le toucan, l’oropéndola, les perroquets, le quetzal, aujourd’hui rarissime, le motmot, etc. Mais ouvrez bien les yeux dès que vous sortirez des villes : il y a une abondance d’oiseaux intéressants à observer au Nicaragua.

Surf et surf cerf-volant

Le Nicaragua : terrain de jeu pour les amateurs de plein air

Le Nicaragua est devenu depuis quelques années un véritable paradis pour les surfeurs, mais il reste encore des endroits où vous jouirez des vagues sans presque aucune concurrence. Les lieux les plus connus sont situés autour de San Juan del Sur (où vous trouverez sans problème du matériel en location et pourrez suivre des cours), mais toute la côte Pacifique regorge d’endroits plus ou moins connus où sont éparpillés de nombreux camps de surf. La zone de Tola est, à cet égard, en plein développement..

Le surf cerf-volant (kitesurf) se développe en quelques endroits très précis, principalement sur le Lago de Nicaragua, par exemple à Playa Santo Domingo, sur l’île d’Ometepe. À condition de disposer du matériel, on pourrait aussi le pratiquer à Granada, à San Jorge ou à la Laguna de Apoyo. Cette activité est aussi possible à Little Corn Island.

Toute personne qui n’est pas suffisamment à l’aise pour surfer sur d’importantes vagues déferlantes et qui ne connaît pas les courants sous-marins serait bien avisée de se contenter d’essayer le bodyboard. Les amateurs s’étendent à plat ventre sur une planche (bodyboard) de taille plus petite que celle utilisée pour le surf et affrontent le haut des vagues, lesquelles, en déferlant, les ramènent vers le rivage.

C’est assez simple et néanmoins très plaisant. D’un genre similaire, mais autrement plus original, vous pourrez vous adonner au « surf » ou à la luge sur les pentes recouvertes de cendres du volcan Cerro Negro, près de León!
Des excursions y sont organisées.

 

Ces suggestions vous ont plu? Découvrez-en d’autres avec nos livres sur le Nicaragua

Découvrez d'autres idées d'escapades dans la région :

Votre escapade du week-end Votre escapade du week-end Votre escapade du week-end

Nature, diversité, farniente
et pura vida au Costa Rica

Sept joyaux
de l'Argentine

Explorez la biodiversité
exceptionnelle du Panamá

 

 

Ce texte est un extrait de :

Nicaragua

Nicaragua

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF
Feuilleter un extrait.

Ce titre pourrait vous intéresser :



Nous vous suggérons également

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)