3 villes à visiter dans le Nord-du-Québec

Accueil » Infos destinations » Québec » Nord du Québec : Baie-James Eeyou Istchee Nunavik » 3 villes à visiter dans le Nord-du-Québec

Nord-du-Québec

Gigantesque territoire septentrional s’étendant depuis le 49e parallèle jusqu’au nord du 62e parallèle, le Nord-du-Québec constitue 51% du territoire du Québec et ne compte qu’environ 40 000 habitants (Inuits, Cris et autres Jamésiens).

Cet ensemble géographique comprend les régions touristiques de la Baie-James et Eeyou Istchee et du Nunavik.

3 villes à visiter dans le Nord-du-Québec :

Radisson

Située au Km 625 de la route de la Baie-James, la localité de Radisson a été construite à partir de 1974 pour accueillir les travailleurs du sud venus aménager le complexe hydroélectrique de la Baie-James.

Aujourd’hui, on se rend surtout à Radisson pour visiter une partie de l’impressionnant complexe hydroélectrique La Grande. Vous avez la possibilité de visiter l’aménagement Robert-Bourassa, autrefois connu sous le nom de La Grande-2 (800-291-8486 ou 819-638-8486, www.hydroquebec.com/visitez).

Vous pouvez également visiter La Grande-1 qui se trouve à quelque 100 km de La Grande-2 en direction de Chisasibi.

Nord-du-Québec

L’aménagement Robert-Bourassa (incluant la centrale Robert-Bourassa et la centrale La Grande-2-A) est l’un des plus grands et des plus puissants aménagements au monde, avec Itaipu au Brésil, les Trois-Gorges en Chine et Guri au Venezuela. Aménagée à 137 m sous terre, la centrale Robert-Bourassa constitue la plus grande centrale souterraine du monde.

 

Kuujjuaq

Nord-du-Québec

Située à 1 304 km au nord de Québec, Kuujjuaq, la capitale administrative, économique et politique du Nunavik, s’étend sur une terre plate et sablonneuse au bord de la rivière Koksoak, à 50 km en amont de son embouchure sur la baie d’Ungava. Avec une population dépassant les 2 000 habitants, dont un bon nombre de non-Autochtones, elle constitue la plus importante communauté inuite du Québec.

Aujourd’hui le village de Kuujjuaq (dont le nom inuktitut signifie « la grande rivière ») est le centre administratif de la région du Nunavik, et l’on y trouve le siège de l’Administration régionale Kativik ainsi que des bureaux de divers organismes régionaux et gouvernementaux. Kuujjuaq est d’ailleurs la capitale administrative du territoire du Nunavik. Kuujjuaq possède des hôtels, des restaurants, des magasins, une banque et des boutiques d’artisanat, et dispose de la plupart des services dont sont dotées les villes-centres du sud du Québec.

La majestueuse rivière Koksoak est l’une des merveilles de la région. Elle donne à Kuujjuaq une tout autre dimension et offre un cadre pittoresque. Ses marées façonnent des paysages d’une beauté fascinante.

 

Kangiqsujuaq et le Parc national des Pingualuit

Nord-du-Québec

Entouré de majestueuses montagnes et situé au creux d’une superbe vallée, le village de Kangiqsujuaq (dont le nom inuktitut signifie « la grande baie ») se dresse fièrement dans la baie de Wakeham. Cette communauté est située à 208 km de sa voisine Salluit et à 420 km de Kuujjuaq. Deux rivières à débit important traversent le village. Il s’est développé à partir de 1912 autour d’un poste de traite de la société Révillon Frères. Le village est la porte d’entrée du parc national des Pingualuit.

L’attrait naturel, culturel et touristique par excellence de la région est sans contredit le cratère des Pingualuit, aujourd’hui protégé par la création du parc national des Pingualuit (819-338-3282, www.parcsnunavik.ca). D’une superficie de 1 134 km2, le parc est situé à moins de 100 km du village de Kangiqsujuaq. Le cratère des Pingualuit, jadis appelé cratère du Nouveau-Québec, est le résultat de l’impact d’une météorite tombée il y a environ 1,4 million d’années. Son diamètre est de 3,4 km et sa profondeur maximale, de 246 m. Déjà connu par les Inuits de la région, il aurait été identifié par un aviateur intrigué par sa rondeur parfaite. L’eau du lac Pingualuk, qui occupe le fond du cratère, est l’une des plus pures au monde et se régénère tous les 330 ans.

Malgré son caractère isolé, le parc est doté de campements aménagés et rustiques offrant protection et confort en toute saison. Il est possible d’y obtenir des services d’accompagnement, et des forfaits y sont offerts été comme hiver. Découvrir le parc national des Pingualuit, c’est s’imprégner de la culture des Inuits qui habitent cet immense territoire depuis plus de 4 000 ans.

 

 

Ce texte est un extrait de :

Le Québec

Le Québec

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF
Feuilleter un extrait.

Ce titre pourrait vous intéresser :

Fabuleux Québec

Fabuleux Québec

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)