5 découvertes dans la région de la Côte-Nord

Accueil » Infos destinations » Québec » Côte-Nord » 5 découvertes dans la région de la Côte-Nord

La Côte-Nord

L'immense Côte-Nord est subdivisée en deux régions touristiques distinctes : Manicouagan et Duplessis.

Bordant le fleuve sur 300 km, la région de Manicouagan s’enfonce dans le plateau laurentien jusqu’au nord des monts Groulx et du réservoir Manicouagan.

L’infinie contrée sauvage qu’est la région de Duplessis longe quant à elle le golfe du Saint­Laurent sur près d’un millier de kilomètres jusqu’au Labrador, et sa population, composée de francophones, d’anglophones et d’Innus, vit dispersée sur le littoral et dans quelques villes minières de l’arrière-pays.

Voici cinq attraits ou activités à découvrir dans la région de la Côte-Nord

Archéo Topo  - La Côte-Nord depuis plus de 8 000 ans

La Côte-Nord

418-232-6286 ou 866-832-6286, www.archeotopo.com
S’imaginer dans la peau d’un Innu il y a 3 000 ans? Les Montagnais vivaient alors sur la Côte-Nord entre Tadoussac et Blanc-Sablon, et encore aujourd’hui. Pendant que le père et les autres hommes de la tribu chassaient le phoque ou le caribou, la mère, en compagnie de ses amies, fabriquait des contenants d’argile, cousait les vêtements de la famille et préparait les repas. Au centre Archéo Topo, on a ainsi remonté dans le temps pour reconstituer les manières de vivre et le quotidien jusqu’à plus de 8 000 ans, soit au temps des Paléoesquimaux, des Inuits et des Innus (Montagnais), grâce à des milliers d’artéfacts trouvés dans plus de 1 300 sites de fouille dans la région. Au centre Archéo Topo, les visiteurs peuvent aussi voir des objets plus récents qui ont appartenu aux Basques, aux Anglais et aux Français, et qui racontent, eux aussi, l’histoire de la Côte-Nord.

 

Le Centre d’interprétation des mammifères marins - Baleines, phoques et autres cachalots sous toutes leurs coutures

La Côte-Nord

418-235-4701, www.gremm.org
La vie des mammifères marins n’aura plus de secret pour les visiteurs après leur visite de ce centre d’interprétation. Il est notamment une bonne source d’information sur ceux qui fréquentent les eaux du fleuve Saint-Laurent, comme les baleines, les phoques et les marsouins. La salle d’exposition, le film documentaire sur les baleines du fleuve et la collection de squelettes d’animaux marins, dont celui d’un cachalot qui mesure 13 m de long avec sa mâchoire aux dents aiguisés comme des couteaux, constituent autant d’occasions de faire le plein de questions à poser aux guides naturalistes présents sur place.

 

Plongée boréale - Ça grouille et grenouille sous l’eau

La Côte-Nord

418-538-2865 ou 866-538-2865, www.smboreale.com
Un masque, un tuba et des palmes, voilà tout ce qu’il faut pour faire de la plongée en apnée et découvrir la vie sous-marine de la Minganie. Des crabes, des étoiles de mer, des méduses, des oursins : un monde fantastique et rempli de couleurs attend les plongeurs. C’est à bord du Marsouin III, un bateau pneumatique, que l’on se rend sur le site de plongée. Ce bateau fait aussi des excursions d’observation de mammifères marins.

 

La centrale Jean-Lesage (Manic-2) et lebarrage Daniel-Johnson (Manic-5) - Au pays des géants!

La Côte-Nord

866-526-2642, www.hydroquebec.com/visitez/cote_nord/jean-lesage.html
L’électricité est tellement présente dans le quotidien qu’on en oublie comment elle est fabriquée. Pour comprendre le processus qui permet de transformer la force de l’eau en énergie électrique, une visite à l’une des deux centrales de la Côte-Nord s’impose!
Pour donner une idée de la taille de la centrale Jean-Lesage, mentionnons que l’intérieur de l’un de ses tunnels, appelé «joint évidé », est tellement gigantesque qu’on pourrait y loger un Boeing 747! Quant au barrage Daniel-Johnson, la quantité de béton qui a été nécessaire à sa construction aurait été suffisante pour faire un trottoir reliant les deux pôles de la planète!

 

L’île d’Anticosti - La nature et plus!

La Côte-Nord

1-800-463-0863, www.sepaq.com/pq/pan Un séjour à l’île d’Anticosti procure des connaissances et des plaisirs très différents de tout ce qu’on peut connaître sur la terre ferme. Par exemple, malgré le fait qu’elles soient sauvages, les biches et leurs petits viennent timidement manger les carottes qu’on leur tend. Il est aussi possible de marcher au fond de spectaculaires canyons où, au bout de l’un d’eux, coule une immense chute (la Vauréal), visiter la Grotte à la Patate, faire une randonnée à cheval en bord de mer, découvrir des fossiles d’animaux aquatiques qui datent de millions d’années, observer un pygargue à tête blanche ou encore les saumons qui attendent de pouvoir remonter une rivière.

 

Ce texte est un extrait de :

Le Québec... Trop cool!

Le Québec... Trop cool!

19,95$CAD 24,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF

Ce titre pourrait vous intéresser :

Fabuleux Québec

Fabuleux Québec

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)