5 incontournables au Saguenay-Lac-St-Jean

Accueil » Infos destinations » Québec » Saguenay - Lac-Saint-Jean » 5 incontournables au Saguenay-Lac-St-Jean

Saguenay

La rivière Saguenay prend sa source dans le lac Saint-Jean, une véritable mer intérieure de plus de 35 km de diamètre.

Ce formidable plan d’eau et cette imposante rivière constituent en quelque sorte le pivot d’une superbe région touristique.

Jusqu’à Chicoutimi, le Saguenay est navigable et subit le rythme perpétuel des marées.

Sa riche faune marine comprend, en été, des mammifères marins de différentes espèces.

Au cœur de cette région, la ville de Saguenay, en particulier l’arrondissement de Chicoutimi, est un endroit très animé et le principal centre urbain.

Voici cinq sites à ne pas manquer lors d'un voyage dans cette magnifique région du Québec :

Saguenay

Le parc national du Fjord-du-Saguenay (www.sepaq.com/pq/sag) couvre une partie des berges de la rivière Saguenay. Il s’étend le long des rives du fjord (dans les régions touristiques de Manicouagan, du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de Charlevoix) jusqu’au cap à l’Est, où d’abruptes falaises se jettent dans la rivière, créant de magnifiques paysages. Dans le secteur de la Baie-Éternité, des sentiers de randonnée pédestre, qui s’étendent sur une centaine de kilomètres, permettent de découvrir cette fascinante vallée. Parmi eux, mentionnons le petit sentier de 1,6 km, situé au bord du Saguenay, qui s’avère assez facile à parcourir; le sentier de la Statue, d’une longueur de 3,5 km, qui offre une ascension difficile; et le superbe sentier Les Caps, long de 27 km (de Baie-Éternité à L’Anse-Saint-Jean), pour lequel il faut compter trois jours de marche.

 

Saguenay

Le Site de la Nouvelle-France (www.sitenouvellefrance.com) est un magnifique site d’interprétation sur la vie des premiers arrivants en Amérique du Nord. On peut y visiter entre autres la boulangerie, l’église où le Jésuite faisait son office habituel et le village huron reconstitué avec ses habitations traditionnelles. Des fouilles archéologiques sur le site ont permis de mettre au jour certains vestiges amérindiens vieux de plus de 5 000 ans, également mis en valeur lors de la visite guidée. Le site a servi de plateau de tournage à des films comme Robe Noire et à la série télévisée Shehaweh. Les guides adoptent tous un personnage théâtral, ce qui rend la visite très dynamique.

 

Saguenay

Le Parc de la caverne du Trou de la Fée (www.cavernetroudelafee.ca),situé sur les abords de la magnifique rivière Métabetchouane, est un endroit à ne pas manquer pour les amoureux de la nature. En plus des visites guidées (durée 1h30) de la grotte de granit d’une profondeur de 68 m appelée le « Trou de la Fée », plusieurs sentiers pédestres avec panneaux d’interprétation parsèment le site (de bonnes chaussures de marche sont recommandées). De plus, il est possible de traverser la rivière en se laissant glisser sur une tyrolienne haute de 50 m et longue de 150 m, aussi époustouflante à regarder qu’à vivre!

 

Saguenay

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien (www.borealie.org) abrite plus de 80 espèces animales de la Boréalie (la partie nord du globe où le sol gèle plus de trois mois par année) que vous pourrez observer dans leur habitat naturel. En effet, il tient sa particularité du fait que les animaux ne sont pas en cage. Ils circulent librement, et ce sont plutôt les visiteurs qui font le tour du zoo dans un petit train baladeur grillagé. La reconstitution d’un camp de bûcherons, d’un campement innu, d’un poste de traite des fourrures et d’une ferme coloniale, avec des bâtiments authentiques regroupés sur le site, ajoute un élément historique à la visite de ce zoo non traditionnel.

 

Saguenay

Musée Louis-Hémon – Complexe touristique Maria-Chapdelaine (www.museelh.destination.ca). La maison de Samuel Bédard et de son épouse, Laura Bédard, née Bouchard, où a séjourné Louis Hémon durant l’été 1912, subsiste toujours en bordure de la route 169. Il s’agit d’un des trop rares exemples d’habitation de colons du Lac-Saint-Jean ayant survécu à l’amélioration du niveau de vie dans la région. La maison au confort minimal, qui a inspiré Hémon tout en donnant naissance au mythe de la « cabane au Canada », a été construite en 1903. Elle devient un musée dès 1938, ce qui permettra de conserver intact son mobilier et d’en voir la disposition initiale à travers les humbles pièces d’habitation. Un grand bâtiment postmoderne a été érigé à proximité pour abriter les objets personnels de Louis Hémon, différents souvenirs liés aux villageois ayant inspiré son œuvre, de même que des rappels du succès du roman Maria Chapdelaine.

 

 

Ce texte est un extrait de :

Le Québec

Le Québec

34,95$CAD
Aussi disponible: ePub PDF
Feuilleter un extrait.

Ce titre pourrait vous intéresser :

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)