Voyages au Mexique et en Amérique centrale : santé et sécurité

Accueil  »  Conseils voyages  »  Amérique centrale et Mexique  

Publicité

Publicité

Conseils voyages : Amérique centrale et Mexique

Lors de votre voyage au Mexique ou en Amérique centrale, certaines précautions doivent être prises en compte afin de vous éviter des soucis. Les conseils qui suivent ont pour but de vous informer sur les malaises que vous pourriez ressentir et de vous inciter à changer quelques-unes de vos habitudes pour les éviter. Rien de tel que de veiller à sa santé et à sa sécurité pour profiter au maximum de ses vacances.

Santé

Une bonne hygiène et un peu de bon sens vous garderont en bonne forme: dormez bien, buvez beaucoup d’eau embouteillée, faites attention à ce que vous mangez et prenez garde au soleil et aux insectes. Rappelez-vous de laisser à votre organisme du temps pour s’adapter à un nouvel environnement, que ce soit par rapport au décalage horaire, au soleil et à la chaleur ou à l’altitude.

Cependant, la nourriture et le climat peuvent être la cause de divers malaises. Une certaine vigilance s’impose quant à la fraîcheur des aliments (en l’occurrence la viande et le poisson) et la propreté des lieux où la nourriture est apprêtée. Une bonne hygiène (entre autres, se laver fréquemment les mains) vous aidera à éviter bon nombre de ces désagréments. Il est aussi recommandé de ne jamais marcher pieds nus à l’extérieur, car parasites et insectes minuscules pourraient traverser la peau et causer divers problèmes, notamment des dermites (infection à champignons). N’oubliez pas non plus d’être prudent sur la chaussée et au bord des routes.

L’eau que l’on boit

Les malaises que vous risquez le plus de ressentir sont causés par une eau mal traitée, susceptible de contenir des bactéries provoquant certains problèmes, comme des troubles digestifs, de la diarrhée, de la fièvre. L’eau en bouteille, que vous pouvez acheter un peu partout, est la meilleure solution pour éviter ces ennuis. Lorsque vous achetez l’une de ces bouteilles, tant au magasin qu’au restaurant, vérifiez toujours qu’elle est bien scellée. Souvenez-vous que, pour éviter la déshydratation en pays chaud, vous devez boire au moins deux litres d’eau par jour et jusqu’à six litres de boissons (non alcoolisées, bien sûr). Bref, il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire, parce qu’alors on est déjà déshydraté.

Les fruits et les légumes nettoyés à l’eau courante (ceux qui ne sont donc pas pelés avant d’être consommés) peuvent causer les mêmes désagréments, ainsi que les glaces, sorbets et glaçons. Évitez-les si vous n’êtes pas certain de leur provenance.

Où l’on se baigne

Évitez de vous baigner dans les plans d’eau douce, sauf si vous êtes certain de la pureté de l'eau. L’eau de mer est moins à risque, mais l’eau douce peut contenir des micro-organismes dangereux pour la santé. Les bains de boue et de sable doivent aussi être évités pour les mêmes raisons. Qui plus est, dans plusieurs pays, le sable des plages (même au bord de la mer) cache des larves qui peuvent en profiter pour s’introduire sous la peau; aussi vaut-il mieux s’étendre sur une serviette.

Le soleil et la chaleur

Aussi attirants que puissent être les chauds rayons du soleil, ils peuvent être la cause de bien des petits ennuis. Pour profiter au maximum de leurs bienfaits sans souffrir, veillez à toujours opter pour une crème solaire qui vous protège bien (indice de protection d'au moins 15 pour les adultes et d'au moins 25 pour les enfants) et à l’appliquer de 20 à 30 min avant de vous exposer. Toutefois, même avec une bonne protection, une trop longue période d’exposition, au cours des premières journées surtout, peut causer une insolation provoquant étourdissement, vomissement, fièvre, etc. N’abusez donc pas du soleil. Un parasol, un chapeau et des lunettes de soleil de qualité sont autant d’accessoires qui vous aideront à contrer ses effets néfastes tout en profitant de la plage. Cependant, souvenez-vous que le sable et l’eau peuvent réfléchir les rayons et causer des coups de soleil même si vous êtes à l’ombre!

Portez des vêtements amples et clairs en évitant qu’ils soient faits de fibres synthétiques, les tissus idéaux étant le coton et le lin.

Quelques douches par jour vous aideront à éviter les coups de chaleur. Ne faites pas d’effort inutile pendant les heures les plus chaudes de la journée. Et surtout buvez beaucoup d'eau! Si votre nourriture est déjà salée, il est inutile d’y ajouter excessivement du sel pour éviter la déshydratation.

Diarrhée

Dans l’éventualité où vous auriez la diarrhée, diverses méthodes peuvent être utilisées pour la traiter. Tentez de calmer vos intestins en ne mangeant rien de solide et en buvant de l’eau en bouteille ou des boissons gazeuses jusqu’à ce que la diarrhée cesse. Recommencez à manger petit à petit en évitant les produits laitiers, le café et l’alcool, et en leur préférant des aliments faciles à digérer (riz, pain, pâtes, bananes, etc.). La déshydratation pouvant être dangereuse, il faut boire beaucoup. Pour remédier à une déshydratation sévère, il est bon d’absorber une solution contenant un litre d’eau, de deux à trois cuillerées à thé de sel et une de sucre. Vous trouverez également des préparations toutes faites dans la plupart des pharmacies. Par la suite, réadaptez tranquillement vos intestins en mangeant des aliments faciles à digérer. Des médicaments, tel l’Imodium, peuvent aider à contrôler certains problèmes intestinaux. Dans les cas où les symptômes sont plus graves (forte fièvre, diarrhée importante, etc.), un antibiotique peut être nécessaire. Il est alors préférable de consulter un médecin.

Les insectes

L’omniprésence des insectes, particulièrement dans les régions boisées, aura vite fait d’ennuyer plus d’un vacancier. Pour vous protéger, vous aurez besoin d’un bon insectifuge. Les produits répulsifs contenant du DEET sont les plus efficaces. La concentration de DEET varie d’un produit à l’autre; plus la concentration est élevée, plus la protection est durable. Dans de rares cas, l’application d’insectifuges à forte teneur (plus de 35%) en DEET a été associée à des convulsions chez de jeunes enfants; il importe donc d’appliquer ce produit avec modération, seulement sur les surfaces exposées, et de se laver pour en faire disparaître toute trace dès qu’on regagne l’intérieur. Le DEET à 35% assure une protection de quatre à six heures, alors que celui à 95% protège pendant une période de 10 à 12 heures. De nouvelles compositions de DEET, dont la concentration est moins élevée mais qui offrent une protection plus durable, sont disponibles en magasin. On a aussi mis en vente depuis peu des protecteurs solaires doublés d’insectifuge: vous pourrez ainsi vous protéger du soleil et des moustiques toute la journée.

Les insectes sont en général plus actifs au crépuscule. Ceux qui sont porteurs de la malaria sont à craindre la nuit durant. Cependant, un insecte diurne est maintenant à craindre, même sous certaines latitudes tempérées, puisqu’il est porteur de la fièvre rouge (dengue), malheureusement de plus en plus prolifique.

Dans le but de minimiser les risques d’être piqué, couvrez-vous bien en évitant les vêtements aux couleurs vives et évitez de vous parfumer. Lors de promenades dans les montagnes et dans les régions forestières, des chaussures et chaussettes protégeant les pieds et les jambes seront certainement très utiles. Des spirales insectifuges vous permettront de passer des soirées plus agréables. Avant de vous coucher, enduisez votre peau d’insectifuge, ainsi que la tête et le pied de votre lit, ou dormez sous une moustiquaire ou encore louez une chambre climatisée.

Comme il est impossible d’éviter complètement les moustiques, vous devriez apporter une pommade pour calmer les irritations causées par les piqûres.

Les serpents et autres rencontres indésirables

La richesse et la diversité de la faune entraînent aussi, il va sans dire, la présence d’espèces qui peuvent nous sembler moins conviviales à prime abord, tel les serpents et insectes venimeux. Inutile d’être alarmiste outre mesure, car vous n’en verrez peut-être aucun durant votre séjour. Cependant, il importe de garder l’œil ouvert. Prenez toujours garde de regarder où vous mettez les pieds. Dans la forêt, vérifiez les lieux avant de vous appuyer ou de vous asseoir quelque part. Lors d’excursions de randonnée pédestre, soyez prudent en écartant les feuilles sur votre passage; lors de baignade en rivière, surveillez aussi bien les rives que la surface de l’eau. Certaines personnes qui croient être plus rapides qu’un serpent s’amusent à les taquiner ou à les déplacer pour les observer: inutile de préciser qu’il s’agit d’une grave erreur. Encore une fois, la présence de serpents ne devrait pas vous empêcher de découvrir un coin de pays; les serpents, comme la plupart des animaux, ne cherchent pas la présence de l’humain et fuient sur son passage.

Le décalage horaire et le mal des transports

L’inconfort dû à un décalage horaire important est inévitable. Quelques trucs peuvent aider à le diminuer, mais il faut se rappeler que le meilleur moyen de passer à travers est de donner à son corps le temps de s’adapter. Vous pouvez même commencer à vous ajuster à votre nouvel horaire petit à petit avant votre départ et à bord de l’avion. Mangez bien et buvez beaucoup d’eau. Il est fortement conseillé de se forcer dès son arrivée à vivre à l’heure du pays. Restez éveillé si c’est le matin et allez dormir si c’est le soir. Votre organisme s’habituera ainsi plus rapidement.

Pour minimiser le mal des transports, évitez autant que possible les secousses et gardez les yeux sur l’horizon (par exemple, asseyez-vous au milieu d’un bateau ou à l’avant d’une voiture ou d’un autocar). Mangez peu et faites des repas légers, aussi bien avant le départ que pendant le voyage. Différents accessoires et médicaments peuvent aider à réduire les symptômes comme la nausée. Un bon conseil: essayez de relaxer et de penser à autre chose!

Les maladies

Il est recommandé, avant de partir, de consulter un médecin (ou de se rendre dans une clinique des voyageurs), qui vous conseillera sur les précautions à prendre selon le pays où vous vous rendez. Il est à noter qu’il est bien plus simple de se protéger de ces maladies que de les guérir. Il est donc utile de prendre les médicaments, les vaccins et les précautions nécessaires afin d’éviter des ennuis de santé susceptibles de s’aggraver. Il n’est pas nécessaire de subir un examen médical au retour. Cependant, si vous tombez malade dans les semaines qui suivent, n’oubliez pas de mentionner à votre médecin le pays où vous avez voyagé.

La trousse de santé

Une petite trousse de santé permet d’éviter bien des désagréments. Il est bon de la préparer avec soin avant de quitter la maison. Il peut être malaisé de trouver certains médicaments dans les petites villes. Veillez à emporter une quantité suffisante de tous les médicaments que vous prenez habituellement, ainsi qu’une ordonnance valide. De même, apportez avec vous l’ordonnance pour vos lunettes ou vos verres de contact.

De plus, vous pourriez emporter:

•   pansements adhésifs
•   désinfectants
•   analgésiques
•   antihistaminiques
•   comprimés contre les maux d’estomac et le mal des transports
•   serviettes sanitaires et tampons

Vous pourriez aussi inclure du liquide pour verres de contact et une paire de lunettes supplémentaire si vous en portez. Si vous devez voyager avec des médicaments ou des accessoires tels que des seringues, assurez-vous d’emporter vos ordonnances ou un certificat médical justifiant leur utilisation. Cela vous évitera d’abord d’avoir à vous justifier aux douaniers et vous aidera à les remplacer en cas de perte.

Par grande chaleur, pour éviter les infections vaginales, maintenez une bonne hygiène corporelle et portez des sous-vêtements de coton.

Sécurité

En général, en appliquant les règles de sécurité élémentaires, vous ne devriez pas être plus incommodé en pays étranger que chez vous. Cependant, évitez toute ostentation. Les bijoux et accessoires luxueux, les habits voyants, etc., sont autant de détails qui vous feront «repérer». Évitez de vous promener seul dans des quartiers inconnus ou dans des lieux sombres après la tombée de la nuit. Les ceintures ou pochettes que l’on glisse sous ses vêtements, pour garder les cartes et papiers importants de même que la majorité de son argent, peuvent se révéler salutaires. Gardez toujours des petites coupures dans vos poches et, au moment d’effectuer un achat, évitez de montrer trop d’argent. Le vol dans les voitures est malheureusement une réalité partout en Amérique centrale, et nous vous conseillons vivement de ne RIEN laisser dans votre véhicule et de déposer vos bagages à l’hôtel avant d’effectuer vos visites. Aussi, afin d’éviter un éventuel bris de vitre, laissez la boîte à gants du véhicule grande ouverte afin de signifier à d’éventuels voleurs qu’elle ne contient aucun objet de valeur. Et enfin, sachez que dans le monde la plus grande cause d’accidents impliquant des touristes demeure la route...

Femmes voyageant seules

Les femmes voyageant seules ne devraient pas rencontrer de difficultés en prenant les précautions d’usage (voir «Sécurité» ci-dessus). Une bonne façon d’éviter les ennuis est d’observer comment se comportent et s’habillent les femmes du pays que vous visitez. Adoptez une attitude modeste. Souvenez-vous que, dans beaucoup de cultures, le voyageur solitaire est assez rare, d’autant plus s’il s’agit d’une femme. Ne soyez donc pas surprise si l’on porte sur vous des regards interrogateurs.

Comprendre le Mexique

Comprendre le Mexique

Papier 12,95$CAD 17.95$CAD
ePub 6,49$CAD 12.99$CAD
PDF 6,49$CAD 12.99$CAD
L'espagnol pour mieux voyager en Amérique latine

L'espagnol pour mieux voyager en Amérique latine

Papier 9,95$CAD
ePub 3,49$CAD 6.99$CAD
PDF 3,49$CAD 6.99$CAD
Cancun et la Riviera Maya

Cancun et la Riviera Maya

Papier 14,95$CAD 24.95$CAD
ePub 9,49$CAD 18.99$CAD
PDF 9,49$CAD 18.99$CAD

Encore plus...


» Consultez notre librairie en ligne pour bien préparer votre voyage au Mexique et en Amérique centrale



Publicité

 

Venez nous visiter en librairie

4176, rue Saint-Denis
Montréal, Québec, Canada
Métro Mont-Royal
Tél: 514 843-9447
st-denis(a)ulysse.ca

»Pour s'y rendre

Heures d'ouverture:
lundi au mercredi: 10h-18h
jeudi et vendredi: 10h-21h
samedi: 10h-17h30
dimanche et jours fériés:
11h-17h30

560, avenue du
Président-Kennedy
Montréal, Québec, Canada
Métro McGill
Tél.: 514 843-7222
pk(a)ulysse.ca

»Pour s'y rendre

Heures d'ouverture:
lundi au mercredi: 10h-18h
jeudi et vendredi: 10h-18h30
samedi: 10h-17h
dimanche et jours fériés:
12h-17h
 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)