Le Loop

Le métro aérien (El) qui circule autour des gratte-ciel du Loop | © iStockphoto.com/chicagophoto

Le quartier des affaires de Chicago s'est vu attribuer le surnom de «Loop» lorsque fut achevée la construction de la voie aérienne du métro, laquelle décrit une boucle (loop en anglais) autour des ses édifices. Il est délimité à l'ouest et au nord par la Chicago River, à l'est par le lac Michigan et au sud par Congress Parkway. Ce quartier constitue toujours aujourd'hui le coeur économique, politique et culturel de la Ville des Vents.

Michigan Avenue

Les édifices bordant le côté ouest de Michigan Avenue, au sud de la Chicago River, forment un ensemble re-marquable. Faisant face au Grant Park, qui lui-même borde le lac Michigan, ces constructions sont en quelque sorte de-venues la «façade de la ville».

Parmi celles-ci, mentionnons tout d'abord le Chicago Cultural Center (78 E. Washington St., 312-744-6630). Construite en 1897 pour abriter la Chicago Public Library, cette réalisation s'inscrit dans la foulée de la World's Columbian Exposition de 1893, l'exposition universelle qui a engendré la création d'une série impressionnante d'institutions culturelles à Chicago. En 1974, le bâtiment fut rénové et transformé en centre culturel, comprenant toujours une petite bibliothèque, mais aussi des locaux pour la présentation de spectacles et d'expositions, ainsi que le Museum of Broadcast Communications (78 E. Washington St., 312-629-6000), qui raconte de façon vivante l'évolution de la radio et de la télévision à Chicago et aux États-Unis.

Le Theodore Thomas Orchestra Hall Building (220 S. Michigan Ave.) date quant à lui de 1905. Sur sa façade géorgienne, on remarque les hautes fenêtres en arche à l'étage, derrière lesquelles s'étend la salle de bal. L'Orchestra Hall est encore aujourd'hui la demeure de la Chicago Symphony Orchestra, qui jouit d'une grande renommée internationale.

Puis, il y a le chef-d'oeuvre de l'ingénieur Dankmar Adler et du designer Louis H. Sullivan, l' Auditorium Building (S. Michigan Ave., 312-922-4046). Cet édifice innovait à l'époque de sa construction (1887-1889) par sa structure permettant de combiner en un seul bâtiment une grande salle de théâtre, un hôtel et un immeuble de bureaux. La décoration intérieure que Sullivan imagina pour la salle de spectacle de 4 300 sièges lui conféra une allure monumentale et somptueuse.

Le long de la rivière

Quelques-uns des plus impressionnants édifices du Loop s'élèvent aux abords de la Chicago River. C'est le cas par exemple de la Sears Tower (233 S. Wacker Dr.), le plus haut gratte-ciel de Chicago. Cons-truite entre 1968 et 1974, cette monumentale sculpture moderne de verre et d'acier culmine à 436 m (512 m en incluant les antennes placées au sommet) et compte 110 étages. Au 103e étage, on a aménagé un observatoire: le Skydec (entrée par Jackson Blvd., 312-875-9696).

À la hauteur de Lake Street, Wacker Drive, qui suit le cours de la rivière, entreprend son virage vers l'est et le lac Michigan. À cet endroit, on a élevé une belle tour postmoderne dont la forme en arc épouse la courbe dessinée par la rivière. Il s'agit du 333 W. Wacker Drive, l'élégant édifice qui a lancé le courant postmoderne à Chicago en 1983.

Les grandes places du Loop

Le Loop possède de belles places publiques aménagées au pied de gratte-ciel souvent spectaculaires. C'est le cas par exemple de l'une des plus brillantes réalisations de Ludwig Mies van der Rohe à Chicago: le Federal Center (Dearborn St., entre Jackson St. et Adams St.). Au centre de la place, la monumentale sculpture d'Alexander Calder Flamingo (1974), avec ses courbes généreuses et son rouge éclatant, offre un heureux contraste avec les lignes droites et la couleur noire utilisées par Mies van der Rohe.

La belle silhouette blanche et élancée du First National Bank Building (quadrilatère bordé par les rues Dearborn, Madison, Clark et Monroe), construit en 1969, mérite aussi un coup d'oeil. La place s'étendant devant le gratte-ciel, est aménagée sur plu-sieurs niveaux, et agrémentée d'une jolie fontaine, de cafés-terrasses et d'une étonnante mosaïque de Marc Chagall intitulée Four Seasons.

Il y a de plus le Richard J. Daley Center (quadrilatère bordé par les rues Washington, Dearborn, Randolph et Clark), une tour d'acier et de verre teinté en noir datant de 1965. La grande place est quant à elle devenue célèbre grâce à la présence de l'énigmatique sculpture d'acier de Pablo PicassoUntitled Picasso. Durant la belle saison, des concerts de toute nature sont présentés «à l'ombre du Picasso», à l'heure du déjeuner. Finalement, il faut mentionner le James R. Thompson Center (100 W. Randolph St.). Cette remarquable construction de verre arrondie fut terminée en 1985 selon les plans de Helmut Jahn. Devant le bâtiment, on a posé une sculpture moderne, comme c'est devenu la tradition dans le Loop. Il s'agit du Monument with Standing Beast («monument à la bête debout», réalisé en 1969 et installé sur ce site en 1984), conçu en

 

Ce titre pourrait vous intéresser :

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube Instagram

securite


credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)