Massachusetts - le centre et l’ouest

Accueil » Infos destinations » Amérique du nord » États-Unis » Massachusetts - le centre et l’ouest

Worcester. | © iStockphoto.com/SeanPavonePhoto

Bien que le Massachusetts puisse d’emblée évoquer des images des rues de Boston, des vagues rugissantes de l’Atlantique ou de pittoresques villages de bord de mer, il convient de savoir que les régions du centre et de l’ouest de cet État recèlent des lieux tout aussi intéressants et magnifiques. En contrepartie de l’océan, souvent violent sur les côtes de la Nouvelle-Angleterre, vous trouverez ici d’innombrables lacs et étangs cachés par de denses forêts et des collines ondulantes. L’automne venu, les feuillages d’un rouge ardent se reflètent dans ces plans d’eau aussi lisses que des miroirs, et des villages tout ce qu’il y a de plus "Nouvelle Angleterre" émaillent un peu partout le paysage.

Le centre du Massachusetts et la Pioneer Valley

Worcester

Worcester s’impose comme la deuxième ville en importance de la Nouvelle-Angleterre derrière Boston et tout juste devant Providence, la capitale du Rhode Island. Il s’agit d’une grande métropole affairée, jadis le siège de nombreuses usines dont la croissance industrielle attirait des milliers d’émigrants italiens et irlandais.

Le Worcester Art Museum présente une collection plutôt exceptionnelle de quelque 35 000 œuvres, composée de peintures (y compris de très nombreuses toiles impressionnistes), de sculptures, de photographies, d’antiquités égyptiennes et de mosaïques romaines.

Le Higgins Armory Museum , une structure aux allures de château, renferme la plus grande collection exposée d’armures du Moyen Âge et de la Renaissance de tout l’hémisphère occidental. Les enfants apprécieront tout autant les pièces elles-mêmes que le cadre dans lequel elles sont présentées.

Sturbridge

Deux choses attirent plus particulièrement les visiteurs à Sturbridge: les antiquités et un merveilleux musée d’histoire vivant. De plus, la ville se trouve à la jonction de routes importantes reliant Boston, New York, Providence et Springfield. La rue principale de Sturbridge, qui se trouve aussi être la route 20, est bordée de nombreuses boutiques d’antiquaires, d’auberges et de motels.

Dans la rue principale de Sturbridge, vous trouverez l’entrée de l’Old Sturbridge Village , un village entièrement recréé pour le moins remarquable – il s’agit du meilleur des nombreux musées d’histoire vivants de l’État. Des collections d’objets, des expositions variées, des bâtiments restaurés de façon authentique et des interprètes costumés y retracent l’histoire de la vie de tous les jours dans une petite ville de la Nouvelle-Angleterre des années 1830.

Springfield  (150 000 hab.)

Springfield, qui bénéficie d’un emplacement enviable sur le fleuve Connecticut, a été fondée en 1636 et constituée en 1641, ce qui en fait la plus ancienne ville des États-Unis portant ce nom (beaucoup d’autres villes et villages américains ont le même toponyme). À ses débuts, les terres en étaient pour la plupart cultivées; mais, compte tenu de sa situation en bordure d’une excellente voie navigable, on assista, au XVIIIe siècle, à l’érection de nombreuses usines, comme d’ailleurs dans tout le reste de la vallée du fleuve Connecticut.

Le George Walter Vincent Smith Art Museum loge dans le plus vieux des bâtiments du Quadrangle, soit une construction de 1895 épousant le style d’une villa italienne. Il renferme la vaste collection personnelle de George Walter Vincent Smith et de son épouse, qui comporte des armes et des armures, des paravents, des laques, des tissus et des céramiques, tous japonais, de même que de beaux tapis persans et des objets d’arts décoratifs chinois.

Northampton

Northampton est une petite ville universitaire où vivent sans doute plus d’artistes, d’écrivains et de musiciens au mètre carré qu’à New York ou Montréal. Au cœur même de la "Five College Area" de la Pioneer Valley, Northampton recèle une myriade de cafés, de galeries d’art et de librairies, surtout le long de Main Street . Fortement influencée par une université réputée, de même que par une communauté gay et lesbienne de tout premier plan, Northampton, résolument avant-gardiste, a été proclamé "la meilleure petite ville artistique d’Amérique".

Le Smith College Museum of Art recèle une collection de plus de 24 000 objets datant de 2 500 av. J.-C. à nos jours et couvre un large éventail de cultures. Une de ses forces tient à ses œuvres des XIXe et XXe siècles.

L’Historic Northampton est un musée qui renferme quelque 50 000 objets et qui compte trois bâtiments historiques datant des XVIIIe et XIXe siècles, toujours à leur emplacement d’origine. La collection du musée comporte plus de 10 000 photographies, documents et manuscrits du XVIIe au XXe siècle.

Amherst

La petite ville d’Amherst est située sur des terres achetées en 1658 par un Autochtone appartenant à la tribu des Norwottucks et vivant à Springfield. Elle est demeurée relativement peu peuplée jusqu’au début du XVIIIe siècle, après quoi des colons ont commencé à s’y installer et à faire de l’agriculture la principale industrie de la région.

L’Emily Dickinson Museum s’impose comme l’endroit que tout le monde devrait visiter à Amherst. La célèbre et solitaire poétesse est née dans cette maison carrée de style Federal le 10 décembre 1830 et y a vécu toute sa vie sauf pour une période de 15 ans. C’est dans la maison même et sur la paisible propriété bordée d’arbres qui l’entoure qu’elle a écrit ses vers fabuleux. La propriété a été achetée par l’Amherst College en 1965, puis transformée en musée en 1999; vous y trouverez des effets personnels et le mobilier de la famille Dickinson.

Deerfield

Fondée en 1669 pour servir d’avant-poste aux Britanniques débarqués en Amérique du Nord, Deerfield se trouve sur un territoire occupé par des Amérindiens pendant quelque 8 000 ans avant l’arrivée des Européens. Après sa colonisation aux mains des Anglais, cet endroit devint, au début du XVIIIe siècle, le site d’affrontements sanglants entre les Autochtones et les nouveaux arrivants, si bien que Deerfield se retrouva dans les livres d’histoire après avoir été presque entièrement détruite par un détachement de Français et d’Amérindiens le 29 février 1704.

Entamez votre visite de l’Historic Deerfield au Hall Tavern Information Center. Le droit d’entrée vous donne accès à 13 maisons historiques ouvertes au public, toutes plus magnifiques les unes que les autres et remplies de plus de 25 000 objets fabriqués ou utilisés aux États-Unis entre 1650 et 1850, notamment des meubles, des céramiques, des étoffes, de la verrerie et de l’argenterie. Toutes ces maisons se trouvent à distance de marche les unes des autres.

Les Berkshires

Ce circuit s’étend du nord au sud de l’extrémité ouest du Massachusetts, fortement boisée et connue sous le nom de "Berkshires". Il s’agit d’une région de prés ondulants, de collines couvertes d’arbres, de lacs miroitants et de cours d’eau bouillonnants. Mais, bien que ces facteurs naturels attirent une foule d’amateurs de grand air, les Berkshires se targuent aussi d’être un rendez-vous culturel de tout premier plan aux États-Unis, soit un endroit où les arts, le théâtre et la danse font accourir chaque année des hordes de citadins en vacances venus de Boston et de New York.

North Adams

Le majestueux Massachusetts Museum of Contemporary Art , le MASS MoCa, ainsi qu’on le désigne ici, a une superficie de 18 000 m2 et s’impose comme l’un des plus grands centres d’arts visuels contemporains et d’arts de la scène des États-Unis. On y présente notamment des expositions d’art contemporain, des œuvres théâtrales multimédias, des spectacles de danse, des concerts, des créations numériques, des œuvres d’animation et des réalisations cinématographiques.

Williamstown

Bien qu’il se trouve dans le voisinage immédiat de North Adams et qu’il possède un formidable musée d’art, le village de Williamstown s’auréole d’une atmosphère tout autre. The Village Beautiful prend en effet des allures de ville universitaire luxuriante et cultivée avec son fameux festival de théâtre et son paysage distinctement dépourvu d’entrepôts et d’usines.

Le Sterling and Francine Clark Art Institute regroupe un complexe de bâtiments, parmi lesquels figure la structure principale en granit rouge qui loge les galeries du musée d’art, lui-même d’envergure internationale. Monsieur Clark était l’un des héritiers de la fortune des Singer (fabricants de machines à coudre), et l’institut a été créé à partir de la collection d’art que lui et son épouse d’origine française, Francine, avaient personnellement constituée. Il s’agit d’ailleurs d’une collection fort impressionnante, particulièrement riche en toiles d’impressionnistes français, en œuvres américaines et en tableaux de vieux maîtres.

Pittsfield

Bien que de taille modeste, Pittsfield est la "métropole" des Berkshires. Cette ancienne plantation, connue sous le nom de "Pontoosuc", a été rebaptisée en 1761 en l’honneur de l’homme d’État britannique William Pitt. Même s’il ne s’agissait au départ que d’une communauté agricole, le commerce de détail et l’industrie ne tardèrent pas à s’y développer dans les années qui suivirent, ce qui explique la présence des nombreux bâtiments de briques rouges, façon industrielle, qui émaillent la ville.

La Herman Melvilles Arrowhead s’avère un peu difficile à trouver. C’est dans cette maison de ferme du XVIIIe siècle que Melville a écrit son classique Moby Dick. "Arrowhead" (le nom donné à la maison par Melville lui-même) a été préservée en l’état, avec ses meubles d’époque et les biens personnels de la famille, et la visite guidée des lieux fournit d’excellentes données sur le contexte dans lequel le chef-d’œuvre de Melville a été écrit. Le point saillant de la visite est le cabinet de travail de l’auteur, à l’étage, dont une des fenêtres offre une vue imprenable sur le mont Greylock.

Tout près de la frontière de l’État de New York s’étend le Hancock Shaker Village . Ce village recrée fort bien, et de manière intéressante, une société communautaire shaker et a d’ailleurs bel et bien été un village shaker, actif entre 1790 et 1960, dont les membres partageaient tous leurs biens et pratiquaient le célibat, l’égalité et la séparation des sexes, de même que le pacifisme. Il s’agit aujourd’hui d’un musée d’histoire vivant dont les interprètes costumés vous font découvrir le mode de vie des shakers au fil de quelque 20 bâtiments restaurés, entre autres un atelier, des bâtiments de ferme, une école, un bureau d’administration et une fascinante étable à vaches laitières en pierres de forme circulaire.

Lenox

La pittoresque ville de Lenox marque le cœur des Berkshires, d’un point de vue autant géographique que culturel. Elle devint une éminente destination estivale à l’époque où les riches aristocrates new-yorkais ont entrepris de s’y faire construire des manoirs entre 1880 et 1920, soit au cours de cette période désignée du nom d’"âge d’or" du pays.

Un événement qui a plus ou moins contribué à maintenir la ville en vie après les années folles a été l’établissement, en 1937, du siège estival de l’orchestre symphonique de Boston à Tanglewood . En été, le très prisé Tanglewood Music Festival, qui présente des concerts du célèbre orchestre et d’autres interprètes de renom, attire 300 000 visiteurs à Lenox.

Stockbridge

Dans cette région de villes et villages pittoresques, Stockbridge pourrait fort bien se révéler la localité la plus pittoresque de toutes. Norman Rockwell, le grand héros local, l’a un jour décrite comme "la meilleure de la Nouvelle-Angleterre, voire de l’Amérique". Nous pouvons sans doute le taxer d’une certaine partialité, mais force est de reconnaître que cette petite ville demeure une des plus belles et des moins prétentieuses de la Nouvelle-Angleterre.

L’excellent Norman Rockwell Museum témoigne du fait que le célèbre illustrateur et artiste incarne le cœur et l’âme de Stockbridge, tant et si bien qu’une visite de la ville ne saurait être complète sans voir ce musée. L’œuvre à la fois touchante et pleine d’humour de Rockwell a su capter d’extraordinaires expressions faciales dans des situations de tous les jours et n’a pas manqué d’envoûter le pays tout entier. Beaucoup de ses peintures originales sont exposées ici, entre autres Home for Christmas, qui représente merveilleusement bien la rue principale de Stockbridge à l’époque de Noël, et The Runaway.

 

Ce titre pourrait vous intéresser :

Cape Cod, Nantucket, Martha's Vineyard

Cape Cod, Nantucket, Martha's Vineyard

9,95$ 24,95$
Aussi disponible: ePub PDF

 



 

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube Instagram

securite


credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)