Accueil  »  Librairie en ligne  »  Antilles  »  Cuba

panier

Avec cet article,
Ulysse vous propose...


Lespagnol pour mieux voyager en Amérique latine

L'espagnol pour mieux voyager en Amérique latine

9,95 $CAD

Cuba

Cuba

9,95 $CAD  32,95 $CAD

Exprimez-vous

Encore plus...


» Pour en savoir plus sur Cuba

» Plus de livres sur Cuba

» Cartes sur Cuba

D'autres guides sur
Cuba...


Comprendre Cuba

Comprendre Cuba

17,95 $CAD

Escale à La Havane

Escale à La Havane

14,95 $CAD

Fabuleuse Cuba

Fabuleuse Cuba

29,95 $CAD

Cap sur Cuba

Cap sur Cuba

9,95 $CAD

Les Havanes

Les Havanes

Ajouter au panier
Ajouter à la trousse
feuilleter
telecharger
Livre en français
Auteur(s) : Chinolope, Éric Lobo
Collection : Romain Pages - Carnet de Cigares
Éditeur: Romain Pages
Format : Papier (livre entier)
Parution : 31 mai 2003
96 pages; ISBN : 9782843501265
 

Description

C’est au moment où ils évoquent les sorciers taïnos, les behíques, que Christophe Colomb et les chroniqueurs des Indes parlent de la cohoba et des canules qui leur servaient à inhaler leurs poudres et leurs fumées. C’est en effet au cours de ses voyages avec les Indiens, en pirogue ou à pied, que l’amiral découvrit les feuilles de la plante et les rouleaux de celles-ci que les indigènes transportaient avec eux, auxquels on donna plus tard le nom de tabaco. C’est ainsi que le tabac-cigare allait devenir en quelque sorte un instrument d’utilisation courante, pour réaliser un rite religieux sans les solennités sacramentelles du sacerdoce.
Voilà sans doute pourquoi il a été bien des fois répété que le tabac recèle quelque chose de diabolique dans sa nature, sa vie et ses miracles. De doctes théologiens l’ont affirmé, et beaucoup de gens très au fait des questions de démonologie sont enclins à admettre l’intervention des puissances infernales dans tout ce qui touche au tabac comme dans les péripéties de son histoire.
Le tabac est sombre – de noir à mulâtre ; le sucre est clair – de mulâtresse à blanche. Le tabac ne change pas de couleur, il naît brun et meurt avec la couleur de sa race. Le sucre change de couleur, il naît brun et blanchit ; c’est une mulâtresse pleine de douceur, très foncée, qui s’abandonne aux délices populaires, puis qui s’encascarille et se raffine pour faire croire qu’elle est blanche, parcourir le monde entier, se fondre dans toutes les bouches et, grimpant tout en haut de l’échelle sociale, obtenir d’être mieux payée. « Il n’y a pas deux cigares semblables dans une même boîte, chaque cigare a un goût différent », ont l’habitude de dire les connaisseurs ; alors que tous les sucres purs ont le même goût. Le sucre n’a pas d’odeur ; le cigare tient sa valeur de son odeur et il offre à l’odorat une infinité de parfums, depuis l’arôme exquis du pur havane, qui produit une ivresse olfactive, à la puanteur du mauvais cigare des marchandes foraines, qui montre jusqu’où peuvent s’abaisser les aberrations du goût humain.

 

» Accueil
» Qui sommes-nous?
» Communiqués de presse
» Ulysse dans les médias
» Devenir affilié

Catalogue Ulysse : découvrez tous nos titres

» Auteurs recherchés
» Photos recherchées
» Emplois chez Ulysse
» Annoncer sur notre site

» Foire aux questions
» Sécurité et confidentialité
» Conditions de vente
» Délais de livraison

» Livraison gratuite
» Nous contacter
» Nos succursales
» Librairie de voyage en ligne

       

Suivez les Guides Ulysse sur :

facebook twitter pinterest google+ youtube vimeo flickr Instagram

securite

credit sodec et gouvernement du Canada

Veuillez sélectionner la zone correspondant à votre emplacement :


canada  Canada

franceMet  France métropolitaine

usa  États-Unis

Grande Bretagne  Royaume-Uni

autre  Suisse, Belgique et Luxembourg

autre  Reste du monde (incluant les Dom Tom)